L’amour passion : des symptômes qui ne trompent pas !

L’amour passion, c’est quoi ?

 
Qu'est-ce que l'amour passion ?
 

Les premiers symptômes

Souvenez-vous : ces papillons dans le ventre, ces étoiles dans les yeux, le cœur qui s’emballe… Des symptômes qui ne trompent pas en amour ! Qu’il soit le fruit d’une rencontre hasardeuse, d’une démarche volontaire, l’amour passion provoque cet effet (quasi) instantané : entraîner deux êtres l’un vers l’autre dans une déferlante d’émotions intenses.

On peut comparer ce phénomène à celui d’un tremblement de terre. Les prémices de la rencontre étant, par analogie, ces petites secousses ressenties dans notre être qui précèdent un séisme puissant.

« Je me souviens clairement de ces premières secousses intérieures ressenties ! Quand j’ai croisé Olivier sur le net, la lecture de son premier message, puis du second, du troisième échangés sur la toile m’ont subjuguée. Ses mots résonnaient en moi dans une tonalité qui répondait à ma sensibilité. J’étais sous le charme. Et lorsque l’écho s’est renforcé (nos échanges téléphoniques étaient captivants), tous mes sens jusqu’alors maintenus en ébullition ont instantanément explosés. J’étais emballée ».

Un désordre intérieur

L’amour passion contient ce potentiel d’élan qui nous fait vibrer. Les cœurs s’emballent, le désir physique devient dévorant. L’exaltation alterne avec la peur, le manque devient obsédant lors des premières séparations. C’est cette force cataleptique, son pouvoir inouï de prendre possession de notre être qui nous fait perdre nos repères.

C’est aussi parce qu’il est envoûtant qu’il nous subjugue et qu’il nous procure le sentiment de vivre intensément. L’amour passion ne résulte pas d’une décision délibérée. Il ne s’encombre pas de la raison. Nos pensées s’inclinent et se renversent. Elles nous embarquent inconsciemment dans des comportements désinhibés, hors-norme, que nous déployons pour l’être aimé.

« Ma rencontre avec Sabine m’étonna par sa prodigieuse intensité. Ce que je ressentis pour elle fut si puissant que je pouvais sentir sa présence lorsqu’elle n’était pas avec moi ; elle envahissait mon être, tout mon espace mental. Nous étions connectés l’un à l’autre dans un lien émotionnel qui jour après jour alimentait mon besoin d’elle ».

Une vision déformée de la réalité

A cette étape de la relation, qui est placée inconditionnellement sous le signe de la séduction, chacun des deux êtres cherche à conquérir l’autre. Leurs actions s’alignent naturellement, sans effort, pour satisfaire aux besoins de l’autre. Instinctivement, les comportements égoïstes s’abolissent car l’autre occupe désormais une place centrale : l’ego disparaît au profit de l’alter ego.

La différence de l’autre est invisible (différence que l’on ne saurait accueillir à ce stade), et en même temps chacun déguise sa vraie nature pour montrer à l’autre ce qu’il a de meilleur (pour mieux le séduire). Cette « générosité » réciproque est merveilleuse, fait du bien, mais enracine la relation amoureuse dans ce qu’elle a de plus narcissique et d’égocentrique. Les deux êtres en effet se nourrissent essentiellement de l’image que chacun se renvoie au travers du regard de l’autre. Chacun a tendance à sublimer l’autre, à l’idéaliser.  

Puis de cette passion amoureuse germe le sentiment réciproque où l’on va tout apporter à l’autre et que cet autre va nous combler. L’espoir renaît, les projets se dessinent. En quelques mois l’autre devient un potentiel amour, un potentiel « je t’aime », un potentiel avenir.

Mais le piège serait de croire que cet amour passion est l’amour, le vrai, l’unique ! Le sacraliser en tant que tel serait illusoire car c’est à notre insu que l’ensemble est orchestré pour prouver à l’autre à quel point nous l’aimons, à quel point il nous aime. Au cours de cette période, la relation manque de clairvoyance et pour cause : ne dit-on pas que l’amour rend aveugle ?

Vers l’amour véritable

L’amour passion est par essence éphémère. C’est au terme de plusieurs mois (entre 6 mois et deux ans selon les individus) que le relâchement dans la relation opère. En effet, les pôles de la personnalité s’inversent, se réaffirment. Les circuits reliant le cœur et l’esprit se sont démêlés et peuvent désormais faire évoluer la relation vers un amour plus profond, davantage mature, qui donnera du sens à la relation.

L’amour véritable requiert une bonne connaissance de soi avant de pouvoir se lancer dans la construction d’un projet de vie à deux, car il présuppose l’acceptation et l’assumassion des différences. L’amour passion travestit la réalité, cette forme d’amour naît davantage d’une fragilité où inconsciemment deux entités vulnérables cherchent en l’autre l’antidote amoureux.

Notre conseil : L’amour passion n’est ni mieux ni moins bien que l’amour véritable. Ils marquent tout deux une étape différente et importante dont l’une prépare l’arrivée de l’autre. Se terrer dans la première vous priverait de la seconde. Se précipiter dans la seconde ne ferait que vous en détourner.

Laisser un commentaire